Serie sur le nombre d'or
 

 

Le nombre d'or

   
 

 

Ainsi, il apparaît dans la géométrie des plantes à travers le pentagone et le nombre de pétales de nombreuses fleurs. Il est partie intégrante de la spirale logarithmique, forme de la coquille de tous les nautiloïdes (2):

Dans le corps humain, on le retrouve dans le rapport entre la taille de l'individu et la hauteur du sol à son nombril. Fibonacci l'a débusqué dans le nombre d'individus des populations de lapins qui croît comme les termes de la suite du même nom, le rapport d'un terme et de son prédécesseur tendant vers f.
Le nombre d'or est donc intrinsèque à une quantité de formes et de phénomènes naturels. Il fait ainsi partie de ce que l'homme ressent comme "étant en proportion" puisqu'il est inscrit naturellement dans son environnement, harmonie géométrique, équilibre des forces internes du vivant.

De ces raisons découle le format de mes châssis.
Alors que le choix de la largeur des toiles relève de l'intuition pure, le choix de la proportion entre la longueur et la largeur relève du nombre d'or pour les raisons d'harmonie expliquées précédemment.
Le nombre f permet la définition de familles de rectangles.
Les deux familles de base sont :

première famille :


deuxième famille :


Il est possible de définir d'autres familles de rectangles d'or dans lesquels le rapport des dimensions est lié au nombre d'or, ainsi que des combinaisons de ces différents rectangles (3).
La quasi-totalité de mes châssis sont issus de ces familles.
La première famille a une propriété géométrique remarquable ; lorsque dans un tel rectangle, on trace le carré de côté égal à sa largeur, le rectangle restant conserve la proportion du rectangle de départ :

Comment travailler la composition à partir du nombre d'or ?

La propriété géométrique exposée ci-avant se trouve explorée dans la série des "Spirales ".
Le lien avec la suite de Fibonacci est développé dans la série des "Peintures sérielles".

1. Le nombre d'or. M. Cleyet-Michaud. Que sais-je ? PUF. Le nombre d'or. M. Neveux- H. Huntley. Editions Seuil. Points sciences.
2. Nautiloïdes : famille de mollusques céphalopodes d'un type très ancien, à coquille spiralée divisée en loges que traverse un long appendice (siphon).
3. Le nombre d'or. M. Cleyet-Michaud. Que sais-je ? PUF. p.30. Le nombre d'or. M. Neveux- H. Huntley. Editions Seuil. Points sciences. pp. 219 et ss.


 

 
 
 
  4 couleurs lévogyres
  4 couleurs dextrogyres
  4 couleurs lévofuges